DEMANDE DE LOCATION Tel. 02 43 37 83 37

LES CATÉGORIES DE FINISSEURS ET LEUR ADÉQUATION AU CHANTIER

Les différentes catégories de finisseurs de route :

Les finisseurs peuvent être répertoriés en fonction de leurs capacités et surtout de la largeur maximale de pose également possible avec une table extensible.

En France, les finisseurs sont divisés en 6 types de catégories :

  • Les finisseurs Mini : Avec une masse indicative de 3 à 7 tonnes, et une largeur d’application de 1,10 à 2,60m, ils composent en 2018, 12% du parc français des finisseurs
  • Les finisseurs Midi : Avec une masse indicative de 8 à 14 tonnes, et une largeur d’application de 1,20 à 3,40m, ils composent en 2018, 7% du parc français des finisseurs
  • Les finisseurs Agence I : Avec une masse indicative de 15 à 17 tonnes, et une largeur d’application de 2,50 à 6,50m, ils composent en 2018, 65% du parc français des finisseurs
  • Les finisseurs Agence II : Avec une masse indicative de 17 à 19 tonnes, et une largeur d’application de 2,50 à 9,00m, ils composent en 2018, 65% du parc français des finisseurs
  • Les finisseurs Grands Travaux I : Avec une masse indicative de 19 à 21 tonnes, et une largeur d’application de 2,50 à 9,50m, ils composent en 2018, 14% du parc français des finisseurs
  • Les finisseurs Grands Travaux II : Avec une masse indicative de 21 à 25 tonnes, et une largeur d’application de 3,00 à 9,50m, ils composent en 2018, 2% du parc français des finisseurs

(Données 2018, Source : Routes de France)

L’adéquation du finisseur au chantier :

Bien avant le début du chantier, il faut s’intéresser au type de finisseur à employer suivant de multiples paramètres, de façon à proposer un matériel adéquat aux contraintes de du chantier.

Tout d’abord, en analysant les performances des éléments constitutifs : Le tracteur, la table de pose, le système de guidage, le type d’alimentation et les équipements particuliers.

 La mise en œuvre du finisseur, quant à elle doit prendre en considération des caractéristiques propres au chantier : L’épaisseur et la largeur de pose, la pente longitudinale, la déformation du profil support ainsi que le débit de fabrication.

Le rôle du finisseur au sein de l’atelier de répandage :

L’atelier de répandage, formé d’un parc de camions dont un alimentateur, d’un finisseur et d’un système de guidage constitue un ensemble devant fonctionner en synergie. On tiendra notamment compte de la puissance motrice du finisseur en pleine charge, de sa masse influent directement sur la stabilité du matériel et sa pression au sol, le débit d’alimentation déterminant la quantité de finisseurs pour l’application de la quantité fabriquée et la régulation de l’alimentation.

On peut définir trois types de catégories de tracteur de finisseur :

  • T1 : avec une puissance inférieur à 75kW, une masse inférieure à 12,5 tonnes et une débit inférieur à 430 t/h. Cette catégorie ne dispose pas de régulation d’alimentation
  • T2 : avec une puissance comprise entre 75 et 120 kW, une masse comprise entre 12,5 et 20 tonnes et un débit compris entre 430 et 705 t/h. Cette catégorie dispose d’une régulation d’alimentation.
  • T3 : Avec une puissance supérieure à 120kW, une masse supérieure à 20 tonnes et un débit supérieure à 705 t/h. Cette catégorie dispose d’une régulation d’alimentation. 

Les types de table pour finisseur :

Les moyens de pré-compactage et la présence d’éventuels automatismes déterminent les différents types de tables. Les dameurs-vibreurs, sont les principaux moyens de pré-compactage de la table. La possibilité de faire varier la largeur de la table est également décisive pour le choix de la table.

On considère principalement deux catégories pour les tables :

  • DV : pour un type de précompactage dameur et vibreur avec blocage de la table et arrêt simultané vibration et avancement.
  • HPC : pour Haut Pouvoir de Compactage avec blocage de la table et arrêt simultané vibration avancement.

Selon la table choisie, les automatismes peuvent varier comme :

  • Le blocage altimétrique de la table à l’arrêt du finisseur
  • L’arrêt simultané de l’avancement du finisseur, et des dameurs vibreurs
  • La régulation de la vitesse de rotation
  • Le chauffage de la table
  • Le lestage de la table

Le système de guidage du finisseur :

Le système de guidage comporte un moniteur de nivellement équipé d’un capteur et de son support rattaché au bras de nivellement, et d’une référence de guidage.

Le système de guidage permet de piloter indirectement l’altimétrie de la table du finisseur, par la commande des vérins de nivellement.

Pour le répandage d’une couche d’enrobé, trois modes de pilotage sont possibles :

  • Un mode manuel : Les points d’attache des bras sont donc commandés manuellement
  • Un mode automatique : la hauteur des points d’attache répond à un système de guidage altimétrique.
  • Un mode « vis calées » : la hauteur des points d’attache sont maintenues constantes

Enfin, Asphalte propose le système de guidage 3D grâce à la technologie NIVELTRONIC® Plus qui équipe les finisseurs Super 1800-3i avec les tables AB-500-TV & AB-600-TV en permettant le contrôle du nivellement, des niveaux, du devers, de la position de la table, de la largeur d’application et de la direction de travail.